Hassan Albalawi: Empêchons Israël de jouer avec le feu en mettant fin à son impunité

0
391

Depuis plusieurs semaines l’armée d’occupation  israélienne, les colons, les bandes fascistes et racistes des suprématistes israéliens, multiplient les agressions à l’encontre de la population  palestinienne de  Jérusalem occupée : interdiction d’accès à la vieille ville de Jérusalem et aux lieux saints en ce mois de Ramadan, provocations et agressions permanentes de la part des colons, appels au meurtre… Dans le même temps, des dizaines d’habitants palestiniens du quartier de Sheikh Jarrah sont menacés d’une expulsion imminente de leurs maisons, plusieurs familles du quartier de Silwan ont vu leurs maisons détruites, alors que des centaines d’autres menaces de destruction de maisons pèsent sur les familles palestiniennes de Jérusalem.

Depuis plusieurs jours,  l’armée d’occupation pénètre   sur l’Esplanade de mosquées alors que des dizaines de milliers  fidèles étaient rassemblées provoquant des mouvements de panique. Le Croissant rouge palestinien  annonce des centaines de blessés  à la tête par les balles métalliques enrobées de caoutchouc.

L’armée d’occupation n’a pas hésité à pénétrer dans une clinique du Croissant rouge et à tirer des gaz lacrymogènes dans les salles de soins.

Dans le même temps l’armée continuait à occuper la porte de Damas, interdisant son accès à la population palestinienne, et le quartier de Sheikh Jarrah était envahi, bouclé par l’armée et livré aux bandes de colons, faisant là aussi plusieurs blessés. De nombreux Palestiniens ont été arrêtés dont certains expulsés de la ville pour deux ou trois semaines sans aucune forme de procès.

Ce qui se passe aujourd’hui à Jérusalem s’inscrit dans une stratégie coloniale globale dans l’ensemble du territoire palestinien occupé en juin 1967, de changer totalement les données sur le terrain et d’imposer, le plus vite possible,  les faits accomplis de colonisation de la terre palestinienne , à  savoir qu’Israël veut officiellement  détruire toute solution de deux Etats vivant cote à cote dans les frontières de juin 1967 , comme le stipulent les résolutions des Nations Unies et mettre en place une fois pour toute sa vision déclarée de la terre du” Grand Israël ”

Ce qui est encore plus dangereux est le fait  qu’en s’attaquant à la Mosquée AL AQSSA , troisième lieu saint de l’Islam ,     Israël  est en train transformer  le conflit israélo-palestinien d’un conflit politique à un conflit religieux. C’est une stratégie dangereuse non seulement pour les deux populations israélienne et palestinienne mais aussi pour la région toute entière, déjà sensible et fragile.

Face aux dangers qui guettent les Palestiniens qui sont victimes des violations quotidiennes des droits humains, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, la communauté internationale,  à commencer par l’Europe qui porte une responsabilité historique dans la question palestinienne depuis sa naissance ,  ne peut plus continuer  de renvoyer dos à dos l’oppresseur et l’opprimé, elle doit, enfin, s’exprimer de manière claire et nette et poser des actes sanctionnant les crimes de l’occupant .

Les États ont l’obligation d’empêcher ces crimes ; il faut en finir avec l’impunité d’Israël.

 

Hassan ALBALAWI , diplomate palestinien à Bruxelles, membre du Conseil consultatif de la Fondation ACM