Déclaration de la FACM sur la Tunisie

0
533

27.07.2021

La situation en Tunisie est critique. Le problème c’est la lecture peu conforme au texte et à l’esprit de la Constitution que fait le Président de la République depuis des mois maintenant. Ses dernières décisions ne respectent pas du tout l’article de la Constitution relatif aux circonstances exceptionnelles (Art. 80), en particulier la condition de consulter la Cour constitutionnelle et l’obligation de maintenir le Parlement en session permanente (il a décidé le contraire en suspendant ses travaux et ses pouvoirs). Alors si ce n’est pas une violation extrême de la légalité (coup d’État) comment le qualifier autrement?
La FACM appelle à un retour urgent à la normalité, la légalité et à l’application de la Constitution dans le cadre de l’attachement au processus démocratique, citoyen et populaire initié en 2011.