DÉCLARATION DE LA FONDATION ACM SUR LA SITUATION EN UKRAINE

0
925

La Fondation de l’Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM), présente dans vingt pays et vingt-neuf villes méditerranéennes, aspire à la paix, à la justice, à la liberté, à la dignité et à la prospérité pour tous les peuples, indépendamment de leurs idées, de leurs convictions religieuses, de leur appartenance ethnique, de leur langue et/ou de leur statut social.

En ce début d’année 2022, le déclenchement d’un nouveau conflit entre l’Ukraine, les républiques de Donetsk et de Lougansk et la Fédération de Russie constitue une menace pour la paix et la coexistence des peuples d’Europe, de l’Atlantique à l’Oural, et, bien sûr, pour la Méditerranée. La poursuite des conflits non résolus dans les Balkans et au Moyen-Orient laisse présager les pires scénarios pour la coexistence économique, sociale et politique de nos peuples. Les mouvements de migration qui prévalent depuis des années, l’évidente création d’un mouvement encore plus important de déplacés et de réfugiés suite à ces évènements, avec les morts et dévastations qui s’ensuivent, sont des phénomènes malheureusement d’ores et déjà engagés, alors qu’ils auraient pu être évités.

L’interférence d’acteurs extérieurs à la région, et le rôle auquel aspire l’OTAN, seule alliance militaire ayant survécu à la fin de la Guerre froide, sont des faits qui ne contribuent pas à atténuer les effets d’un conflit dont la traduction militaire est maintenant poussée à son paroxysme.

Contrairement à ce qui a pu être avancé pendant longtemps, l’extension et/ou l’expansion accélérée de l’UE et de l’OTAN vers l’Est le long de ces trente dernières années ne se sont pas traduites par un renforcement de la démocratie chez les nouveaux partenaires. En parallèle, ces mouvements ont été perçus comme une menace par la Russie, dont l’inquiétude a augmenté de manière proportionnelle au rapprochement de l’UE et/ou de l’OTAN de ses frontières.

Devant ces dramatiques évolutions, et forte de son attachement à un monde dans lequel la force de la raison l’emporte sur le dialogue des armes, la Fondation ACM appelle à une cessation immédiate des hostilités et à une résolution pacifique du conflit en cours autour de l’Ukraine. Elle demande aux institutions internationales, et en particulier à l’Union européenne, de se garder de toutes représailles militaires qui pourraient en venir à affecter plus avant la paix, la liberté, la coexistence et la prospérité de tous les peuples des deux côtés des frontières en conflit. Elle demande, en contrepartie, à l’Union européenne et à ses membres les plus influents, de déployer tous les outils en leur possession afin de créer les conditions d’un dialogue et d’un consensus basés sur la raison, la paix et le bien des peuples.

En tout état de cause, en tant que Citoyennes et Citoyens de la Méditerranée, nous opposons un NON CATÉGORIQUE À LA GUERRE !

LA PAIX EST LA SEULE VOIE.

25 février 2022