LE CENTRE POUR L’INTÉGRATION MÉDITERRANÉENNE (CMI) ET LA FONDATION ACM ONT SIGNÉ UN MÉMORANDUM D’ACCORD

0
530

LE CENTRE POUR L’INTÉGRATION MÉDITERRANÉENNE (CMI) ET LA FONDATION DE L’ASSEMBLÉE DES CITOYENS MÉDITERRANÉENS (FACM) ONT SIGNÉ UN MÉMORANDUM D’ACCORD

28.01.2021

Ce mémorandum fournit un cadre dans lequel les parties peuvent développer et entreprendre des activités de collaboration dans la région méditerranéenne afin de poursuivre plus efficacement leurs objectifs communs, en particulier dans la transformation socio-économique : co-développement et intégration, y compris la migration et la mobilité du capital humain ; et Résilience : Atténuation et adaptation aux chocs externes, principalement le changement climatique et les déplacements forcés. Ce mémorandum facilitera le partage des connaissances, des idées et des leçons apprises ; la planification d’activités conjointes dans des domaines d’intérêt commun ; la mise en commun des efforts et de l’expertise ; la collaboration à la promotion, à la préparation, entre autres.

Le Centre pour l’intégration méditerranéenne (« CMI ») est un accord de coopération et une plate-forme multipartenaire pour le dialogue et le partage des connaissances pour l’intégration méditerranéenne et la réforme transformatrice. Le CMI réunit les partenaires et les membres pour identifier conjointement des solutions aux défis inhérents à la Méditerranée et facilite leur connexion aux agents de changement. Les membre du CMI sont l’Égypte, la France, la Grèce, la Jordanie, l’Italie, le Liban, le Maroc, l’Autorité palestinienne, l’Espagne, la Tunisie, la Ville de Marseille, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Banque européenne d’investissement et la Banque mondiale, et le Service européen pour l’action extérieure en tant qu’observateur.

Le FACM est un réseau qui promeut le dialogue, la proposition et l’action citoyenne qui encourage les valeurs démocratiques de liberté, de paix et de respect de la diversité, ainsi que la responsabilité environnementale dans la Méditerranée. Elle est présente dans 19 pays et 29 villes méditerranéennes à travers les cercles de leurs citoyens, entendus comme des espaces citoyens locaux de dialogue et d’action, et qui sont en permanence ouverts à la société civile dans leurs zones géographiques respectives. La FACM a parmi ses axes d’action la promotion et la visibilité de la diversité culturelle de la région méditerranéenne avec un accent sur le gendre et la jeunesse dans la région