ANTIGONA 2.0. Méditerranée «LE THÉÂTRE COMME OUTIL DE PROMOTION DU DIALOGUE INTERCULTUREL ENTRE LA JEUNESSE MÉDITERRANÉENNE»

0
1058

Impulsé par la Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM) et le soutien de la Fondation Anna Lindh, ce projet est en collaboration avec la « Mostra Viva del Mediterrani » (MVM) et est co-financé par l’Union Européenne.

Basé sur l’idée originale du professeur Miroslav Minic, membre du le Cercle ACM Monténégro, ce projet comprend des participants de 5 pays euro-méditerranéens et 7 cercles FACM : Valence (Espagne), Podgorica (Monténégro), Nador, Assilah et Rabat (Maroc), Oran (Algérie) et Beyrouth (Liban). Le projet est en coopération avec les entités suivantes : AMEL, Le Petit Lecteur, ASTICUDE, FOMEJE, Café Europa, y MVM.

«Antigone 2.0 Méditerranée» est un projet éducatif innovant qui utilise le théâtre et un classique universel pour repenser et réfléchir sur une variété de phénomènes avec les jeunes et adolescents participants, pour leur donner un espace pour réfléchir sur les personnages dans l’oeuvre et les traduire en la société moderne. Il ouvre un espace pour un récit partagé sur la société qu’ils souhaitent, sur les héroïnes et les héros d’aujourd’hui, et sur les valeurs universelles et méditerranéennes qu’ils défendent et qui sont négativement affectées par la pandémie.

Malgré la distance temporelle et la langue originale de l’œuvre, Antigone est une héroïne à laquelle on peut facilement s’identifier, car elle représente les valeurs universelles qui nous rendent humains. Les jeunes peuvent facilement reconnaître tous les principes sur lesquels se construit ce mythe: la justice universelle, la tragédie qui est représentée par la relation entre l’héroïne et Créon à travers la violence, la solitude, l’injustice, les luttes pour maintenir les principes, l’humanité, l’empathie, la rupture avec les stéréotypes et les clichés sociaux, les valeurs de solidarité et de diversité. Les participants peuvent ensuite traduire cela en leurs expériences de vie actuelles et aux défis auxquels sont confrontées les sociétés méditerranéennes qui sont à leur tour abordées de manière dysfonctionnelle.

Les ateliers de théâtre seront développés en parallèle dans chacune des villes susmentionnées tout au long de l’année 2021. Sur la base d’un texte cadre, les ateliers mèneront leur propre lecture, réflexion, sensibilisation et profusion des sujets suivants: comment est-ce d’être Antigone aujourd’hui: le sentiment d’enfermement, la liberté et le droit à la citoyenneté, les sentiments d’intolérance nationale, religieuse et sexuelle, qui ne devraient pas être présents à notre époque, la conscience climatique et la conscience de l’héritage culturel et patrimonial, le sentiment de solidarité et de réflexions sur les migrations forcées, à partir d’une perspective personnelle qui vise à contribuer à la construction de sociétés plus cohésives et plus solidaires en prenant en compte la diversité. L’ensemble du projet comportera un élément audiovisuel qui sera reflété dans un documentaire et sept œuvres de théâtres locaux, avec une mise en scène spéciale dans le cadre de la « Mostra Viva del Mediterrani » 2021. L’objectif final du projet est d’être reproductible et d’établir une méthodologie de travail partagée qui peut être appliquée dans de nouveaux contextes et avec de nouvelles populations, écrite en espagnol, catalan, arabe, monténégrin et français.

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle résultant de la pandémie du COVID-19, cet échange linguistique se fera en ligne et physique. L’objectif est que, malgré les restrictions, les jeunes de différents pays méditerranéens puissent se rencontrer et exprimer leurs différents points de vue sur Antigone, mais aussi partager leurs propres expériences et favoriser le dialogue interculturel.